Rechercher
  • Quidol

Portes fermées et fenêtres sur cour


“Huis clos”, ce terme vous dit quelque chose ? Alors oui, c’est le titre d’une pièce de théâtre de Jean-Paul Sartre, mais pas seulement ! Et non ça n’a rien à voir avec le chiffre huit ! “Huis clos” est une expression née au XVIe siècle et qui signifie “toutes portes fermées”, soit un espace intime, sans public, secret. Par extension, dans le domaine artistique, le huis clos désigne une oeuvre qui se déroule dans un lieu unique dont les personnages ne peuvent sortir… une définition qui fait quelque peu écho à celle du confinement, non ?

Au théâtre, en littérature, ou au cinéma, le dispositif du huis clos est assez efficace pour créer une atmosphère angoissante. Ce n’est donc pas pour rien que la plupart des romans d’Agatha Christie, la maîtresse du suspense, sont

des huis clos. C’est le cas par exemple de Le Crime de l'Orient-Express, Mort sur le Nil ou encore Ils étaient dix. Que ce soit dans un train, sur un bateau, ou sur une île, toutes ces intrigues se déroulent dans des lieux dont les personnages ne peuvent s’échapper. Et quoi de plus effrayant qu’être coincé sur les lieux du crime ?


Pour autant, le huis clos n’est pas uniquement synonyme d’angoisse. Ainsi, lorsque Alfred Hitchcock s’attaque à ce dispositif dans son film Fenêtre sur cour, Jeff Jefferies, le personnage principal incarné par James Stewart, a beau dire qu’il s’ennuie à ne pas pouvoir sortir de chez lui, il vit pour autant l’une des situations les plus intenses de sa vie !

En effet, ce photographe qui a pour habitude de parcourir le monde et de faire des reportages de guerre se retrouve avec une jambe dans le plâtre et donc dans l’impossibilité de sortir de son petit appartement. S’ennuyant ferme, il se met alors à contempler la vie de ses voisins par la fenêtre. Entre le jeune couple qui n’en finit pas de fêter sa nuit de noces, la danseuse qui s’entraîne sur son balcon, le pianiste raté qui organise des fêtes alcoolisées pour oublier et la femme alitée qui disparaît étrangement du jour au lendemain... Jeff Jefferies ne voit pas le temps passer !

Le huis clos c’est donc aussi l’occasion inespérée de contempler, imaginer, rêver… Il suffit d’une fenêtre (si vous avez une paire de jumelles c’est encore mieux) et hop, le tour est joué !


Pour continuer à contempler le monde à travers une fenêtre, retrouvez-nous jeudi à 20h30 pour un live qui explore le huis clos au cinéma !

#huisclos #agathachristie #lecrimedelorientexpress #mortsurlenil #ilsetaientdix #littérature #roman #suspense #fenetresurcours #cinema #hitchcock #jamesstewart #confinement #culturegénérale