Rechercher
  • Quidol

God bless les bisons


Le bison est un symbole très important aux Etats-Unis et un animal essentiel dans la culture amérindienne. Son espèce a pourtant failli s’éteindre au cours du XIXème siècle.


Avant que l’homme n’occupe le continent nord-américain, le bison était un herbivore heureux et une espèce très répandue. Certes, il arrivait qu’un grizzli, un loup ou un puma s’en prenne à l’un de ces bovidés, mais rien de compromettant pour l’espèce. Puis les Amérindiens ont investi le territoire, et la chasse au bison est devenu une activité essentielle pour leur économie et leur survie. À ce stade, il n’y avait toujours pas de quoi se faire un sang d’encre pour l’avenir des bisons qui comptait encore 50 à 70 millions d’individus de leur espèce. Les choses ont commencé à sérieusement se gâter à partir de l’arrivée des colons sur le continent nord-américain.


À partir du XIXème siècle, les colons se déplacent de plus en plus vers l’ouest et ça devient vraiment compliqué pour les bisons pour trois raisons : les colons les chassent en masse pour pouvoir revendre leur fourrure et leur viande, mais aussi pour empêcher que les voies de chemin de fer soit bloquées par ces animaux massifs et enfin, pour affamer les tribus amérindiennes. La chasse au bison devient si effrénée qu’en 1890 il n’en reste plus que 750. En 1905, inquiets pour cette espèce en danger d’extinction, des Américains (dont de nombreuses femmes de classe moyenne) alertent sur la situation et fondent The American Bison Society qui lance des mesures de protection de l’espèce. A partir de là, la chasse est limitée, des bisons qui étaient en captivité dans des zoos ou des ranchs sont réintroduits dans des parcs nationaux tels que Yellowstone où leur protection et leur reproduction est assurée.


Aujourd’hui les bisons ont repris du poil de la bête, on estime que l’espèce compte environ 350 000 individus (on est encore loin du million), et elle ne se trouve plus sur la liste des animaux en voie d’extinction. La chasse est encore autorisée mais seulement dans certaines zones et à très petite échelle. Enfin, en 2016, l’honneur du bison est rétabli. Cette année-là le National Bison Legacy Act signé par Barack Obama déclare le bison mammifère officiel des États-Unis. Pray for the bison car ce n’est pas encore gagné pour ces bovidés… mais on est en bonne voie !


Pour continuer à explorer la faune et la flore des Etats-Unis, on vous donne rendez-vous vendredi à 20h30 pour un go live sur la nature et la vie sauvage américaines !



#bison #bisondamerique #mammifère #etatsunis #usa #nature #obama #nationalbisonlegacyact #fauneetflore #yellowstone #culturegénérale